À mes yeux, la commande de rappel est la plus importante de toutes. Elle est essentielle à la sécurité de notre chien et des autres. Je vous donne un exemple. Votre chien s’échappe de votre terrain et part dans la rue. Non seulement, il pourrait se faire happer par une voiture, mais il pourrait également causer un accident. Il pourrait aussi courir vers une personne qui en est effrayée et vous vous retrouvez avec une plainte sur le dos. Pas trop agréable comme scénario… Votre rappel se doit donc d’être sans faille pour éviter une situation malheureuse. En parallèle, c’est aussi la commande avec laquelle les propriétaires de chiens ont le plus de difficulté.

Dans cet article, nous explorerons ce qui peut nuire à votre rappel et quelques pistes de solutions pour l’améliorer.

 

  1. Vous ne récompensez pas le rappel

En entraînement, on utilise la récompense (jeu, friandises, caresses, etc.) pour apprendre une nouvelle commande. Une fois que le chien comprend bien la consigne, la récompense devient alors de plus en plus aléatoire, un peu comme si le chien jouait à la loterie… Toutefois, pour le rappel, le chien devrait toujours être récompensé lorsqu’il revient. Tou-jours. La raison est très simple, comme mentionné dans mon intro, c’est la commande la plus importante à maîtriser. On veut que notre chien soit sûr et certain que quelque chose de merveilleux l’attend peu importe la situation. À chaque fois que votre chien revient à vous, c’est fête au village!!! Vous pourriez même, durant vos balades, gardez une gâterie spéciale et plus goûteuse que vous utilisez seulement pour le rappel.

Le jour où vous aurez à le rappeler dans une situation d’urgence, vous voulez que votre chien revienne sans aucune hésitation. Donc, en entrainement, rappelez le chien sans lui montrer la surprise, lorsqu’il revient vers vous, nourrissez-le immédiatement.

  1. Vous rappelez votre chien trop souvent

Il se peut que votre grande détermination à avoir un rappel parfait vous joue des tours… En effet, si vous êtes en promenade dans le bois avec Pitou et que vous le rappelez à chaque minute, le rappel pourrait perdre de la valeur à ses yeux et devenir blasant. En balade je conseille de le rappeler à vous lorsque c’est nécessaire ainsi qu’à environ chaque 5 minutes ou plus.

Il se peut également que sans vous en rendre compte, vous ayez tendance à répéter votre commande plusieurs fois. Je vois souvent des personnes répéter le mot « Viens » 10-15 fois avant que le chien revienne ou qu’on doive aller le chercher nous-même. En entraînement, dites votre commande une seule fois (viens, ici, au pied, ce que vous voulez en fait). Si après 4 ou 5 secondes, le chien n’est pas en train de revenir, vous pouvez faire une de ces deux options dépendamment de la situation. Premièrement, vous pouvez aller chercher le chien par sa longe ou sa laisse et l’amener vous-même vers vous. Lorsqu’il y est, on le récompense (oui oui, chaque retour à vous doit être payant). La deuxième option, par exemple en forêt ou dans une situation contrôlée et sans danger, vous pourriez partir en courant dans la direction inverse ou vous cacher et attendre que le chien le remarque. Il reviendra alors rapidement vous retrouver, on le récompense à ce moment. Je vous parie par la même occasion qu’il prendra l’habitude de ne pas s’aventurer trop loin sans vous voir.

  1. Le retour à vous est synonyme de punition ou de départ

Votre chien pourrait avoir associé le rappel à quelque chose de désagréable pour lui. C’est le cas notamment des chiens qui se font gronder lorsqu’ils se font rattraper ou qu’ils finissent par revenir d’eux-mêmes. Ayant moi-même déjà été dans ces situations, je comprends la frustration qui nous habite lorsque Fido se sauve et qu’on finit par lui mettre la main au collet. Il faut toutefois gérer nos émotions et ne pas punir le chien à ce moment. Sans être obligé de lui donner une gâterie, on doit avoir l’air content et le féliciter d’être revenu. Le taper ou le chicaner ne lui donnera certainement pas le goût de revenir plus vite la prochaine fois. Rappelez-vous ceci : Le retour à l’humain doit toujours être synonyme de joie.

Il se peut aussi que vous ayez l’habitude de rappeler votre chien seulement à la fin d’une sortie. Par exemple, lorsque vous partez du parc à chien et qu’il est temps de retourner à la maison. Si chaque rappel est lié à une déception pour le chien, parions qu’il prendra son temps ou fera la sourde oreille à chaque fois. Il serait donc intéressant de le rappeler quelques fois durant la sortie sans raison précise. On le rappelle, le récompense et il peut retourner jouer. Vous pourriez même le rappeler, lui mettre sa laisse, le récompenser, et le détacher pour qu’il retourne jouer. De cette façon, la majorité des rappels sont positifs pour lui et il reviendra plus facilement lors du vrai départ.

  1. L’environnement a trop de distractions

Il se peut que votre compagnon ne revienne pas lorsqu’il est dans un environnement avec trop de distractions. Pour ma part, je sais que je deviens très peu intéressante pour mes chiens par rapport à un écureuil ou une carcasse d’animal dans le bois. Pour éviter ce genre de situation, n’hésitez pas à entraîner votre rappel à plusieurs endroits (forêt, parc, etc.) lorsqu’il est acquis dans des endroits plus faciles comme votre cour. Pour se faire, assurer vous de le travailler en longe et avec des gâteries très payantes pour lui (morceaux de poulet, thon, foie séché…) Encore une fois, on dit la commande une seule fois, on attend quelques secondes, s’il revient par lui-même, on le récompense. S’il ne revient pas après 5 secondes, on le ramène vers nous avec la longe (et non nous qui allons vers lui) et on le récompense lorsqu’il est devant nous.

  1. Des pistes pour s’améliorer

Finalement, voici quelques conseils pratiques pour maintenir ou améliorer le rappel de votre chien :

  • Travailler avec une longe de 30 pieds
  • Avoir sur soi des gâteries intéressantes pour Pitou
  • Commencer l’entraînement dans un milieu neutre comme la maison avant de le faire avec d’autres distractions.
  • Utiliser toujours le même mot pour la commande et ne la dites qu’une seule fois
  • Même si votre chien a un rappel incroyable, continuez de l’intégrer régulièrement à vos entraînements pour maintenir ses acquis.
Virginie Leblanc
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Gmail

Virginie Leblanc

Éducatrice Canine

Virginie est une mordue des chiens et une fille de la rive-sud. Elle a suivi son cours d’éducatrice canine à l’École de formation des intervenants canins du Québec en plus d’avoir suivi la formation en ligne du Dr. Joël Dehasse sur l’anxiété, le stress et la réactivité.

Sa mission : Vous aider à cohabiter en harmonie avec votre chien en enseignant de nouvelles méthodes éducatives basées sur le renforcement positif et les plus récentes recherches sur le comportement canin dans une ambiance de respect et de confiance mutuel. Son but est de permettre à votre chien d’avoir un comportement équilibré et confiant adapté à votre quotidien.

Nous sommes fier de pouvoir compter sur son expertise pour vous aider avec vos grosses bêtes rebelles!

 

Share This